alimentation-et-diabete-chez-chien.jpgLe diabète nécessite-t-il d'adapter l'alimentation du chien ?

Lorsqu'un diabète est découvert chez le chien, il est généralement nécessaire de compenser le manque d'insuline par 1 ou 2 injections quotidiennes, réalisées à heure fixe.

Une remarque supplémentaire chez la chienne : le diabète peut être d'origine endocrine et nécessiter une castration (ovariectomie). Cela peut permettre de faire disparaitre le diabète, mais ce n'est pas systématique.
 
Adapter l'alimentation est le plus souvent nécessaire pour différentes raisons :
  • L'alimentation doit être stable de jours en jours, et distribuée de préférence en 2 repas, au même moment que l'injection d'insuline (un peu après en général). L'aliment distribué lui-même doit souvent être modifié.
  • L'alimentation ne doit pas contenir de sucres rapides (sucre de table, glucose...). Ce qui amène à supprimer les gâteaux, sucreries et autres gâteries sucrées.
  • La composition des aliments tout prêts n'est pas toujours clairement détaillée sur l'étiquette, alors que certains contiennent des sucres. Pour ne pas prendre de risque, il est sage de passer à des aliments dont la liste des ingrédients est détaillée (il y en a !) et donc sans sucres ajoutés.
  • Le diabète lui-même amène, chez le chien, à choisir des sources d'énergie favorisant protéines et lipides plutôt que glucides (amidon). La grande majorité des aliments secs sont très riches en glucides, un peu trop pour des diabétiques.
  • On cherche également des aliments contenant des fibres, qui aident à réguler l'absorption des nutriments depuis l'intestin.
Selon le poids du chien par rapport à son poids optimal, la composition de l'aliment doit également être adaptée :
  • Si le poids est normal ou trop faible, il faut nourrir le chien pour son poids optimal, avec un aliment pour chien diabétique ou pour chien adulte de bonne qualité, et suffisamment riche en protéines.
    On peut aussi ajouter certains ingrédients ménagers (huile de colza, viande et Vit'i5, légumes) à un aliment industriel pour le rendre plus adapté à chaque situation.
  • Si le chien est en surpoids, il est souhaitable de le faire maigrir sous contrôle vétérinaire. Cela nécessite de réduire de 20% l'apport calorique qui correspondrait au besoin du chien à son poids optimal. Ainsi, pour apporter suffisamment de protéines, l'aliment doit être adapté. Un aliment pour faire maigrir les chiens fonctionne, s'il ne contient pas de sucres, et suffisamment de protéines.
  • Si le chien ou la chienne est castré(e), son besoin calorique est 20% inférieur à celui du même chien ou de la même chienne non castré(e). On doit donc apporter un aliment encore plus riche en protéines.
    => On cherche un aliment avec un ratio protido-calorique (grammes de protéines / 1000 Calories) 20 à 40 % supérieur au minimum, soit d'au moins 90 à 105 g protéines/1000 Cal.

    • On peut utiliser majoritairement un aliment tout prêt à formule fixe, et ajouter une portion de légumes, une portion de viande ou poisson maigre et un complément de calcium et vitamines comme Vit'i5 pour composer le phosphore de la ration et la diminution de quantité d'aliment industriel.

    • Vit'i5 est sans sucre ajouté


alimentation-et-diabete-chez-chat.jpgLe diabète nécessite-t-il d'adapter l'alimentation du chat ?

Lorsqu'un diabète est découvert chez le chat, il est généralement nécessaire de compenser le manque d'insuline par 1 ou 2 injections quotidiennes, réalisées à heure fixe.

Adapter l'alimentation est le plus souvent nécessaire pour différentes raisons :

  • L'alimentation doit être stable de jours en jours, et distribuée de préférence en 2 repas, au même moment que l'injection d'insuline (un peu après en général). L'aliment distribué lui-même doit souvent être modifié.
  • L'alimentation ne doit pas contenir de sucres rapides (sucre de table, glucose...). Chez le chat, ce n'est pas tant les gâteaux, mais le sucre déguisé dans un aliment industriel : le caramel sert à donner de la couleur à certains aliments tout prêts !
    La composition des aliments tout prêts n'est pas toujours clairement détaillée sur l'étiquette. Pour ne pas prendre de risque, il est sage de passer à des aliments dont la liste des ingrédients est détaillée (il y en a !) et d'en rechercher un sans sucres ajoutés ni caramel.
  • Pour diminuer les doses d'insuline et aider à stabiliser le diabète chez le chat, il faut choisir de péréférence un aliment avec peu de glucides (même lent comme l'amidon), et favoriser protéines et lipides. On cherche également des aliments contenant des fibres, qui aident à réguler l'absorption des nutriments depuis l'intestin.
Aucun aliment sec disponible dans le commerce ne correspond à un chat diabétique, il faut un aliment dit de prescritpion (vétérinaire). Pour les aliments humides (boites, barquettes, pochons...) c'est possible, mais difficile à estimer. Il est donc plus prudent de passer par des aliments de prescritpion également. On peut aussi, bien sûr, passer par une ration ménagère ou une ration mixte.

Selon le poids du chat par rapport à son poids optimal, la quantité et la composition de l'aliment doit également être adaptée :
  • Si le poids est normal ou trop faible, il faut nourrir le chat pour son poids optimal, avec un aliment pour chat diabétique riche en protéines et en lipides.
    On peut aussi ajouter certains ingrédients ménagers (huile de colza, viande et Vit'i5, légumes) à un aliment industriel pour le rendre plus adapté à chaque situation.
  • Si le chat est en surpoids, il est souhaitable de le faire maigrir sous contrôle vétérinaire. Cela est d'autant plus utile que, dans certains cas, le traitement du surpoids du chat permet de faitre disparaitre le diabète.
    Cela nécessite de réduire de 20% l'apport calorique qui correspondrait au besoin du chat à son poids optimal. Ainsi, pour apporter suffisamment de protéines, l'aliment doit être adapté.
    Un aliment pour faire maigrir les chats fonctionne, s'il ne contient pas de sucres, et suffisamment de protéines.
    On peut mélanger plusieurs aliments (sec, humide, ménager) pour rester proche des habitudes du chat.
    Il faut dans limiter les quantités, et conserver une ration équilibrée ce qui demande un calcul précis.
  • Si le chat ou la chatte est castré(e), son besoin calorique est 20% inférieur à celui du même non castré(e). On doit donc apporter un aliment encore plus riche en protéines.
    => On cherche un aliment avec un ratio protido-calorique (grammes de protéines / 1000 Calories) 20 à 40 % supérieur au minimum, soit d'au moins 100 à 125 g protéines/1000 Cal.

    • On peut utiliser majoritairement un aliment tout prêt à formule fixe, et ajouter une portion de légumes, une portion de viande ou poisson maigre et un complément de calcium et vitamines comme Vit'i5 pour composer le phosphore de la ration et la diminution de quantité d'aliment industriel.

    • Vit'i5 est sans sucre ajouté