Transition alimentaire chez le Chat

Tout changement de type d’alimentation, d'ingrédient, ou d’aliment (même au sein de la même marque !) est une transition alimentaire.

Pourquoi faire une transition ?

• Adapter progressivement la flore intestinale et limiter les troubles digestifs pouvant accompagner un changement trop brutal (gaz, voire diarrhée) car le tube digestif d'un chat est habitué à la composition de son alimentation quotidienne.

• Laisser le temps au chat d’accepter un nouvel ingrédient ou le nouvel aliment car en raison de son caractère néophobique, il n’aime pas et se méfie des choses nouvelles. Il peut tester la première fois, et refuser ensuite durant quelques jours un nouvel ingrédient ou un nouvel aliment, vous laissant l'impression qu'il n'aime pas... En fait, il se méfie !

Le chat est néophobique...

En cas de changement brutal d'alimentation, un chat peut devenir totalement anorexique.

Autrement dit, il peut se laisser mourir de faim devant une gamelle pleine.

Inutile de se dire "s'il a faim, il mangera"... alors autant prendre quelques précautions...

En pratique, comment faire ?

Sur le principe, il s'agit de mélanger un peu du nouvel aliment à l’ancien, à chaque repas. Mais chez le Chat, cette technique peut s'évérer très insuffisante, et certains chats ne consomment pas le nouvel aliment ou le nouvel ingriédient...

Il faut donc ruser un peu...

** S'agissant de changer d'aliment humide, de commencer une ration ménagère; ou d'ajouter un nouvel aliment, ou un ingrédient comme des courgettes à l'alimentation habituelle :
> proposer chaque jour, une fois par jour, une petite quantité de nouvel aliment (une quantité de l'ordre d'une cuillère à café, ou quelques dés de courgette, ou un haricot vert coupé en petits dés de 5mm de diamètre, comme de tout petits cubes,
> renouveler cette proposition chaque jour, jusqu'à ce que cette petite quantité soit accetpée, et consommée quelques jours consécutifs
> doubler cette quantité, et donner cette quantité restrieinte plusieurs jours de suite, jusqu'à ce qu'elle soit bien acceptée et consommée chaque jour...

Si une alimentation fraiche, ménagère est initiée : pour éviter le gaspillage le temps de la mise en place :
> Préparer d'abord une recette, avec la quantité pour une journée mais sans féculent, et la congeler dans un bac à glaçon, de manière à décongeler un "glaçon" chaque jour, au réfrigérateur, pour le lendemain
> Cette petite quantité sera mise à disposition une fois par jour avec l'alimentation humide habituelle...
>augmenter la quantié distribuée uniquement quand la petite quantité est consommée volontiers pendant plusieurs jours de suite///
> Diminuer la quantité d'aliment habituel quand un quart à un tiers de la quantité journalière théorique est bien consommée
> Une transition peut prendre 1 à 3 semaines, ce n'est pas grave !

> s'agisant de remplacer un aliment par un autre, diminuer petit à petit la quantité de l'aliment habituel au gré de la consommation du nouveau

** S'agissant de changer les croquettes,
> prendre un petit stock des anciennes croquettes (par exemple 500 grammes) et piocher dans ce stock la quantité nécessaire pour la journée, et qui sera distribué en plusieurs petits repas
> ajouter dans ce petit stock la même quantité des nouvelles croquettes, et bien mélanger
> le lendemain, prélever la quantité pour la journée dans ce stock mélangé à une très petit quantité de nouvelles croquettes,
> ajouter dans le stock restant la quantité la même quantité des nouvelles croquettes, et bien mélanger...
après quelques semaines, la transition se sera opérée sans difficulté

Trucs & Astuces

Chez le chat, cela peut s’avérer plus difficile, en fonction de la situation. Voici quelques petites astuces pour faciliter l’acceptation d’un nouvel aliment ou d’une nouvelle alimentation :

• Ajouter du jus de thon ou un peu de sauce soja ou un peu de bouillon salé ou un peu de yaourt nature ou encore un peu de fromage râpé

• Varier la température (certains aiment manger tiède) et les textures pour l’alimentation ménagère : certains préfèrent la viande très peu cuite, d’autres les mousses (tout mixé)…

• S'agissant d'une ration ménagère, ne jamais commencer avec seulement la viande ou le poisson ou quelques ingrédients, mais ATTENDRE de disposer de tous les ingrédients, préparés ensemble (bien associer Vit'i5 et Huile de Coza, puis ajouter son de blé ou légumes en petits dés, puis viande ou poisson, et enfin éventuellement féculent cuit) et distribuer l'ensemble d'emblée

L'huile de colza, si elle est oxydée avant d'être mélangée aux autres inrgréients, peut amener le chat à refuser la consommation de l'ensemble de la ration. Bien choisir une huile de colza bien protégée, en bouteille opaque, et la garder au réfrigérateur. Ne pas la chauffer, ni à la poele ni au micro-ondes.

Retrouvez l’ensemble des conseils pour une bonne transition alimentaire sur notre blog :